Concert du Royal Ukulélé Orchestra sur la place du Château Royal.

Thierry Boutard a été élu Maire d'Amboise ce samedi 4 juillet 2020.

Discours d’investiture pour le conseil municipal d’installation samedi 4 juillet 2020.

Madame, Messieurs les Sénateurs,
Monsieur le Président du Conseil départemental,
Mesdames et Messieurs les conseillers régionaux,
Mesdames et Messieurs les conseillers départementaux,
Mesdames et Messieurs les Maires,
Mesdames et Messieurs,
Chères Amboisiennes, Chers Amboisiens,

C’est avec beaucoup de plaisir que je salue chacun d’entre vous pour votre présence en ce premier conseil municipal d’installation. Votre présence ainsi que celle de mes parents, de ma famille et de mes proches amis m’apporte une joie profonde et je ne vous cache pas mon émotion. Vous qui avez suivi mon parcours dans les moments heureux et les moments les plus difficiles, vous qui m’avez porté, apporté et supporté depuis des années. Vous, qui m’avez donné votre confiance. C’est tout simplement le merci du cœur que je veux vous adresser. Si j’aime Amboise c’est qu’elle m’a beaucoup apporté et que je me dois de lui donner aujourd’hui toute ma force et mon énergie.

Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux, Mes chers collègues.
Je voudrais, sans plus tarder, m'adresser à vous pour vous remercier très sincèrement de la confiance que vous avez bien voulu me témoigner, en m'élisant maire d'Amboise. Soyez assurés que je m'efforcerai d'être digne de cette confiance. Vous savez que cela ne sera possible qu'avec votre concours. L'esprit d'équipe est essentiel pour avancer et pour construire. Cet esprit d’équipe permet de mener à bien de grands projets dans la durée. Cela suppose une ambition partagée, une cohérence choisie, chaque jour approfondie, une cohésion que les inévitables difficultés viennent renforcer, en un mot un vrai sens de la solidarité, qui permette de travailler ensemble dans le respect de la personnalité de chacun. À cet égard, je sais pouvoir compter sur vous et je vous en remercie.

Et c'est pourquoi je tiens à redire aujourd'hui que c'est Amboise qui a gagné dimanche. Je ne dis pas cela par habileté rhétorique ou pour exprimer une modestie de circonstance. Je le dis parce que c'est vrai. Notre ville change, bouge, avance. Les Amboisiens se sont prononcés.
L'adhésion des Amboisiens à notre projet donne un maire et une majorité. Je n'oublie pas pour autant les Amboisiens qui ont fait un autre choix que celui que je proposais. Je leur dis avec une totale sincérité : je serai votre maire à toutes et à tous, je serai le maire de tous les Amboisiens, dans le respect des positions et des opinions de chacun, refusant l'unanimisme fallacieux tout autant que le sectarisme stérile, choisissant encore et toujours de rassembler en vertu des conceptions républicaines qui sont les nôtres et qui veulent que la mairie soit le bien commun de tous les citoyens et la commune l'un des lieux privilégiés de la citoyenneté. Être d'une commune, être citoyen d'une commune, ce n'est pas seulement le fait du hasard, l'effet des circonstances : c'est appartenir à une communauté humaine, à une communauté de destin, c'est s'inscrire dans une histoire et une géographie, c'est choisir de vivre les uns avec les autres. Chers collègues, quelle que soit la place où vous siégez dans cette enceinte, je suis sûr que vous apporterez votre contribution à la vie de la cité.

Nos assemblées d'élus sont le fruit de la démocratie. Il y a une majorité et une opposition. Pour avoir appartenu à l’opposition, je sais combien cela est nécessaire. Je souhaite donc dire publiquement à Monsieur Brice Ravier et à Madame Sandra Guichard et aux membres de l'opposition municipale que j'appelle de mes vœux les débats les plus approfondis et les plus fructueux qu'il sera possible sur les enjeux municipaux. Je veux leur dire aussi que je serai attentif à toutes les propositions constructives. Nul individu ne détient la vérité à lui seul. Et ce qui vaut pour les individus vaut aussi pour les groupes. Je tiens donc à dire ici que toute contribution au bon développement d’Amboise, à l'amélioration concrète de la vie des Amboisiens sera examinée dans un état d'esprit positif, quel qu'en soit l'auteur et quelle que soit la place qu'il tient au sein de cette assemblée, puisqu'aussi bien, l'essentiel c'est Amboise, et que nous sommes tous, d'abord et avant toute autre considération, des serviteurs de la cause amboisienne.

S'agissant de l'exécutif municipal et de la majorité qui est déterminée, notre charte sera pour les six ans à venir le projet que nous avons présenté aux Amboisiens. Je n'en détaillerai pas ici la totalité des termes, qui sont connus. Je voudrais toutefois évoquer la mise en œuvre de plusieurs orientations importantes.

Je vous inviterai, dans quelques moments, à élire les adjoints et je vous ferai part des délégations que je confierai à ces derniers. J'indique dès à présent que le dispositif qui en résultera a été pensé et élaboré dans le but de nous aider à atteindre nos objectifs. L'organisation d'une équipe municipale est loin d'être neutre. La nôtre sera cohérente avec nos priorités. C'est pourquoi, je remercie d'ores et déjà mes collègues de la majorité d'avoir bien voulu accepter de s'investir dans les 5 chantiers prioritaires. Les trois premiers d’entre eux sont pour nous l’environnement, l’économie, et le social soit une vision du développement durable pour Amboise. J'ajoute que ces trois priorités concernent toute l'équipe municipale et non seulement les adjoints qui en seront chargés. On peut et on doit ainsi examiner tous les dossiers municipaux, quels qu'ils soient, en considération de l'effet qu'auront sur l'emploi les décisions susceptibles d'être prises, et il est clair, de la même manière, que nos orientations relatives aux mobilités détermineront les choix que nous serons amenés à faire sur l’une de nos autres priorités qui est la maîtrise du développement urbain. Enfin pour l’équilibre et l’épanouissement de nos vies, la cinquième de nos priorités se consacrera à la culture, le sport, la vie associative et l’éducation.

Nous avons choisi de faire de notre ville une ville sereine, fluide, rayonnante, concertée et plurielle. Ce n’est pas pour un effet de vocabulaire mais parce que ces termes évoquent l’idéal de la typicité de notre ville.

Je chargerai une adjointe à prendre les questions d’urbanisme et de voirie dans une vision d’ensemble. Ce chantier ambitieux demandera une rigueur de tous les jours et une attention particulière. Ce poste fait la force de notre qualité de vie, j’ai souhaité la confier à notre première adjointe. Une délégation à un conseiller municipal permettra son avancée en lui confiant la charge de la mise en place d’un plan pluriannuel d’investissement.
Le grand projet des politiques sociales et de santé ne peut se mener que dans la concertation et l’écoute attentive de nos partenaires dans tous les quartiers. Ce point important sera confié à un adjoint d’expérience qui pourra compter sur l’engagement de conseillers délégués. Je demanderai à un conseiller municipal de prendre en charge les politiques dites inclusives car que l’on soit valide ou handicapé, sourd ou entendant, on fait partie de la norme, on ne peut plus en être exclu. Ce qui veut dire que les environnements faits pour les hommes doivent se rendre accessibles à tous.

Les finances et le suivi des comptes de la ville, en toute transparence et surtout en toute rigueur, donneront lieu à un poste d’adjointe. Cette mission devra s’accompagner d’une recherche de fonds auprès de nos partenaires départementaux et régionaux mais aussi sur le plan national et européen.
Notre avenir, c’est notre jeunesse. La porter dans les savoirs, la protéger et la mettre en confiance pour ses parents est une mission importante face à nos responsabilités. C’est le profil d’un homme qui porte la réussite éducative qui portera cette belle fonction.

La ville d’Amboise doit avoir la prétention d’être une capitale culturelle. Pour cela, j’ai demandé à une jeune femme déterminée de porter ce projet. Notre ville doit s’inscrire dans son histoire sans oublier tous les talents locaux qui font la dynamique des programmations.

La dynamique de notre ville est aussi le résultat d’un engagement intense du bénévolat et de l’activité sportive. Cette mission sera conjointe avec les questions de consultation et de citoyenneté. Cet homme sait aussi écouter et accompagner. Il saura mettre à l’honneur les performances mais aussi le bien-être de nos concitoyens.

Dans ce contexte la promotion de la Ville doit être une préoccupation permanente, ce qui m'amènera à en charger une adjointe, qui œuvrera le nécessaire développement de notre notoriété mais aussi au développement des nouvelles technologies et à la mise en place d’outils de communication performants. Mais, comme vous le savez, notre rayonnement s'étend au-delà de nos frontières. Je voudrais, en ce jour, adresser une salutation fraternelle à tous les élus et à tous nos amis des villes jumelles.

Une ville riche par ses patrimoines historiques et naturels mérite un homme d’expérience. Cette délégation sera conjointe sur la sauvegarde de nos archives et de lieux de mémoire.

Enfin, j’ai demandé à une ancienne professionnelle de porter la responsabilité de ce qui fait une grande part de notre notoriété et de notre dynamique amboisienne par ses commerces, ses marchés et son tourisme.

Je n’oublie pas le devoir de mémoire et l’importance de nos cérémonies commémoratives.
J'ai dit que j'avais de l'ambition pour notre Ville. Une ville sans ambition est condamnée au déclin. Mais l'ambition ne saurait se limiter aux projets, pourtant si nécessaires. Notre ambition, ce doit être aussi que chacun vive bien à Amboise. Notre ambition, ce doit être que chaque Amboisien, quel qu'il soit, puisse se loger, travailler, vivre dans la dignité. Notre ambition, à l'heure où l'on entend dans ce pays des discours qui tournent le dos à l'idéal républicain, ce doit être que tous les habitants de notre Ville puissent vivre ensemble, les uns avec les autres. Vivre bien, vivre ensemble : vous savez, mes chers collègues, qu'on n'y parviendra pas par la seule vertu de discours, qu'ils soient consensuels, velléitaires ou protestataires. On y parviendra, ou plutôt on ne s'approchera de ces objectifs qu'en traitant concrètement les problèmes quotidiens qui se posent. Là encore, notre organisation sera conçue en fonction de cet objectif.

Enfin, nous devrons nous préoccuper, entre autres tâches, d'accueillir les nouveaux Amboisiens. L’arrivée dans une nouvelle ville entraîne trop souvent un sentiment de solitude ou d'anonymat pour ceux, nombreux, qui n'ont pas leurs racines en notre ville. C'est pourquoi nous aurons une attention particulière pour l'accueil des nouveaux Amboisiens.

Je tiens à vous assurer que notre ville aura toute sa place et qu’elle travaillera collectivement avec l’ensemble des communes de la communauté de communes du Val d’Amboise. Elle y aura sa place, toute sa place dans une démarche apaisée et constructive pour le territoire.
Dans les prochains jours, notre attention sera tournée vers les conséquences qui découlent de la crise sanitaire du Covid-19. Les mesures d’urgence que nous vous avons proposées seront mises en application rapidement.

Madame la directrice générale des services, permettez-moi de saluer en ce jour, au nom du conseil municipal, l'ensemble des personnels de la Ville d'Amboise. Je peux mesurer la qualité du travail qu'ils accomplissent, leur profond attachement au service public. Au moment où l'on parle de crises sanitaires, économiques et sociales, n'oublions pas que la mairie est l'administration la plus proche de nos concitoyens, celle à laquelle ils font appel le plus spontanément, et que les personnels municipaux prennent amplement leur part dans les actions menées pour faire face à ces difficultés.
Mes chers collègues, notre Ville a beaucoup d'atouts. Elle a beaucoup de richesses. Elle est belle. Nous aimons tous la contempler des deux côtés de la Loire. Nous aimons l’admirer, en toute saison, et nous avons le sentiment que c'est une ville heureuse, même si nous savons aussi les détresses et les misères qui se cachent derrière les murs.

Pensons à l'histoire de notre ville et souvenons-nous que si elle eut ses heures de gloire, elle connut aussi bien des épreuves.

Je souhaite rendre hommage à la mémoire ou l'action de mes prédécesseurs. Soyez assurés qu'en ce jour, je pense à nouveau à chacun d'entre eux. Je pense que nous sommes un maillon d'une longue histoire et qu'il nous revient d'assurer le pas, de continuer à avancer pour le temps qui nous est donné dans la fidélité aux valeurs qui sont les nôtres : la liberté, l'égalité, et la promotion de chaque être humain, quel qu'il soit, par la simple et belle fraternité.
Et tout en pensant à chacun d'entre eux, je ne citerai aujourd'hui qu'un seul de mes prédécesseurs. L’Ambition d’Amboise n’est pas de grandir démesurément. Le destin d’Amboise est d’être une petite cité française, ville de travail et de séjour, ville de commerce et ville de vacances, ville d’industrie et ville d’art, ville agricole et viticole et ville d’études, ville d’histoire et ville moderne, ville de tourisme et de sports, ville où l’on doit trouver emploi, logement hygiène et soins, solidarité sociale, loisirs et gaieté, ville dont le développement prend sa place modeste, mais confirmée, dans le développement général de notre pays. Ces propos de Michel Debré résonnent encore d’une singulière vérité.

Voilà notre mission mes chers collègues. Voilà ce qui fera que chaque jour, je serai à la charge que vous me confiez. Voilà ce qui consacrera une grande part de mon énergie.

Vive Amboise !

Retour en haut de page