Vue sur les toits de la ville d'Amboise.

Les chiens

De nombreux Amboisiens possèdent un chien comme animal de compagnie. Les maîtres sont responsables de l’éducation de leur chien, de leur comportement et sont soumis à certaines obligations.

La propreté

Les chiens ne doivent pas nuire à la propreté de la ville. Leurs propriétaires doivent donc en assumer les responsabilités. Neuf distributeurs de canisettes sont disponibles à Amboise :

  • Parking des Tanneurs.
  • Square des anciens combattants d’AFN.
  • Square de la Patte d’Oie.
  • Place des Acacias.
  • Parc de la Sapinière.
  • Place de la Croix Besnard.
  • Place du Marché.
  • Camping municipal de l'Île d'Or.
  • Parvis Saint-Denis.
  • Square François Le Coz.

Des sacs à déjections sont également disponibles sur demande à l’accueil de la mairie et à l’agence postale communale de la gare.

Chiens errants

Les chiens trouvés en divagation sur le domaine public sont conduits à la fourrière située à Amboise. Le propriétaire est alors recherché à l’aide du tatouage de l’animal. Si le propriétaire est retrouvé sous 24h, l’animal lui est restitué à Amboise. Sinon, l’animal est transféré à la fourrière animale 37, située à Rivarennes. Les recherches de propriétaires y sont poursuivies. À l’issue d’un délai de 8 jours ouvrés, si le propriétaire n’a pas été retrouvé, l’animal est remis à la SPA où il est proposé à l’adoption.
Pour signaler un chien errant:
Contactez la mairie du lieu où il a été trouvé. Si c’est à Amboise : Tél. : 02 47 23 47 23.
Pour rechercher un animal perdu :
Contactez la mairie : Tél. : 02 47 23 47 23.
Restitution : Sur rendez-vous.

Frais d’intervention et de prise en charge de 63,60 € TTC (forfait dû pour chaque animal).
Frais de pension journalière de 13,20 € TTC (chaque journée entamée est due, dès le jour de l’arrivée de l’animal en fourrière).
Frais de vétérinaire : identification si nécessaire (tout chien doit être identifié avant sa sortie de fourrière), soins si besoin.

Permis de détention

Pour les chiens de 1ère ou 2ème catégorie ou chiens ayant mordu

  • Délivrance du permis :
    Le permis est délivré par un arrêté municipal. Le formulaire à télécharger ci-contre vous permet de demander la délivrance d’un permis de détention d’un chien de 1ère ou de 2ème catégorie en application de la loi n° 2008-582 du 20 juin 2008 renforçant les mesures de prévention et de protection des personnes contre les chiens dangereux. Votre demande est à adresser, accompagnée des pièces justificatives, à la mairie de votre commune de résidence. Après instruction de votre dossier par la mairie et si la décision est positive, vous pourrez retirer le permis de détention demandé à la mairie de votre domicile, muni du passeport européen pour animal de compagnie de votre chien.
  • Changement de domicile :
    Les changements de domicile impliquent la délivrance d’un nouveau permis. Par exemple, un propriétaire titulaire d’un permis et venant s’installer à Amboise doit le déclarer en mairie.
  • Chien ayant mordu :
    Si votre chien a mordu une personne, vous devez déclarer la morsure au Maire de votre commune.

Les chats

Les chats en liberté se reproduisent très vite et leur surnombre peut être source de nuisances. Pour éviter leur multiplication, la municipalité a pris le parti de protéger et maîtriser la population féline à long terme, en alternative à l’euthanasie. Grâce au concours des bénévoles de la fondation 30 millions d’amis et au soutien des cliniques vétérinaires voisines, les chats errants sont capturés, stérilisés et relâchés sur leur lieu de capture. Ces opérations ne concernent que les chats errants, non domestiqués.
Captures réalisées par la Ville d’Amboise - Tél. : 02 47 23 47 23

Les pigeons

Les pigeons sont présents en surnombre sur Amboise, ce qui engendre des nuisances sonores, sanitaires, et dégrade les bâtiments, toitures et voitures. La Ville d’Amboise a donc installé un pigeonnier place du Marché afin d’éloigner les animaux des habitations. Chacun doit, sur sa propriété privée, veiller à : les déloger des endroits où ils nichent, détruire les œufs et obstruer tout orifice pouvant leur donner accès à un refuge. Le contraire est passible d’amende en vertu du règlement sanitaire départemental.

Les frelons

Reconnaître le frelon à pattes jaunes (dit asiatique)

La présence du frelon à pattes jaunes, dit frelon asiatique, a été observée en Indre-et-Loire depuis 2009. Son expansion pose de nombreux problèmes :

  • Environnementaux (il est prédateur d’autres insectes et pourrait diminuer la biodiversité).
  • Économiques (sont concernés les secteurs apicoles - le frelon chasse les abeilles - et agricoles - pollinisation par les insectes).
  • De santé publique (des attaques ont été signalées sur des personnes).

Comment reconnaître le frelon et les nids ?

  • Le frelon à pattes jaunes (Vespa velutina) a un abdomen noir avec une large bande orangée. L’extrémité de ses pattes est de couleur jaune. Sa face est orangée.
  • Le frelon européen (Vespa crabro) a un abdomen jaune rayé de noir.

Les nids de frelon à pattes jaunes se situent dans divers lieux : dans les arbres, les buissons, sous les toits, les abris de jardins,… Ils sont de forme sphérique lorsqu’ils sont construits dans des abris, et en forme de goutte d’eau lorsqu’ils sont construits en extérieur. Les nids de taille importante, découverts entre janvier et mars ne sont plus habités et ne seront pas recolonisés. Il n’est alors plus nécessaire de les faire détruire.

Le piégeage

À ce jour, aucun piège (piège bouteille par exemple) n'est sélectif vis-à-vis du frelon à pattes jaunes (dit asiatique). Un piège capture un grand nombre d’insectes non cibles, et peut parfois leur être préjudiciable au risque de perturber l’équilibre environnemental.
De plus, toutes les jeunes reines fondatrices ne vont pas construire un nid au printemps, elles sont en compétition afin d'avoir la meilleure situation vis-à-vis des ressources. Installer des pièges à cette époque peut réduire cette compétition et favoriser l'installation de ces reines.
Une campagne de piégeage de printemps est donc à proscrire.

Quoi faire ?

  • Signaler le nid afin de participer au recensement de l’espèce.
    La FREDON 37 (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles) recense les signalements. Fiche d’information téléchargeable ci-contre. Il est nécessaire de donner un maximum d’informations (vos coordonnées, adresse du nid et emplacement - arbre, bâtiment...- hauteur et taille approximative du nid, éventuellement photo).
  • Si le nid est repéré sur le domaine public :
    S’il y a nécessité de le détruire, la Ville fera appel à une société spécialisée.
  • Si le nid est présent chez un particulier :
    Le propriétaire du lieu où se trouve le nid habité est invité à contacter une entreprise spécialisée pour l'éliminer. Il n’y a pas d’obligation mais la destruction est fortement conseillée. Attention il est dangereux d’essayer de détruire un nid habité soi-même. Les frais sont à la charge du propriétaire ou occupant du lieu.
Retour en haut de page