Vue sur les toits de la ville d'Amboise.

Les risques majeurs à Amboise

La commune d’Amboise est potentiellement concernée par trois risques majeurs (un risque majeur est un événement d'origine naturelle ou humaine dont la probabilité est faible mais la gravité importante) :

  • Inondation en cas de crue exceptionnelle de la Loire ou de l’Amasse.
  • Effondrement des coteaux/caves.
  • Risques technologiques en cas d’incident dans le parc d’activités de la Boitardière.

Face à ces éventualités et pour connaître les consignes, la Ville d’Amboise a édité un Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM), consultable ci-contre et disponible en mairie.

Les actions de prévention

Le DICRIM (Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs)

Un incident pourrait se produire près de chez nous ; le risque zéro n’existe pas et la commune d’Amboise est susceptible d’être confrontée à des risques majeurs, comme beaucoup d’autres communes. Face à cette éventualité, la Ville d'Amboise a édité un DICRIM afin que vous soyez mieux informé et préparé à réagir à la venue d’un de ces accidents majeurs.
Vous trouverez dans ce document (à télécharger ci-contre) des consignes sur chaque risque vous permettant de vous familiariser avec des gestes simples à adopter dans le calme. Il est recommandé de conserver ces informations précieusement afin que vous soyez en mesure de transformer un risque majeur en conséquence mineure.
Ce document est également disponible sur demande à l'accueil de la mairie.

Le Plan Communal de Sauvegarde

En complément des Plans de Secours Spécialisés par le Préfet, les services municipaux planifient une organisation particulière, spécifique à la gestion de crise communale, afin de prévoir les moyens d’information, de protection, d’accompagnement et de soutien de la population tout au long de la crise. C’est le Plan Communal de Sauvegarde. Tous, mieux informés et préparés, nous pourrons mieux faire face collectivement à la survenue d’événements inhabituels et déstabilisants.

Les outils d’urbanisme (PPRN et PER)

Ces outils réglementent la construction dans les zones à risques et définissent deux types de zones (zone rouge : construction impossible ; zone bleue : construction possible avec aménagements spécifiques).
Les cartographies du PPRN (risque inondation) et du PER (risque de mouvement de terrain) sont disponibles sur le site Internet de la Préfecture d’Indre-et-Loire : http://www.indre-et-loire.gouv.fr/
Renseignements auprès du service urbanisme de la Ville d’Amboise : 02 47 23 47 13.

L'information des locataires et acquéreurs de biens immobiliers

Depuis 2003, l'information sur les risques majeurs par les vendeurs et bailleurs est obligatoire pour les biens exposés.
L’imprimé légal d’état des risques, ainsi que les éléments permettant de le compléter (arrêté préfectoral relatif à l’information des locataires acquéreurs sur les risques dans la commune d’Amboise) sont disponibles sur le site Internet de la Préfecture d’Indre-et-Loire : http://www.indre-et-loire.gouv.fr/

Le risque d'inondation

La commune d’Amboise peut connaître une inondation par la Loire, par l’Amasse ou les deux conjugués.

  • En cas de crue de la Loire, l’Île d’Or est la première zone touchée, par submersion du perré puis par remontée de la Loire sous le pont. Toute la rive Nord de la ville, ainsi qu’une partie de la rive Sud peuvent également être inondés par rupture de digue. Les brèches survenues en 1856 (plus hautes eaux connues) avaient provoqué la destruction de la gare et du vieux pont, ainsi que des hauteurs d’eau allant jusqu’à 3 mètres dans la rue Nationale.
  • La cartographie des zones inondables de la commune est représentée dans le Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN), consultable au service urbanisme de la ville.
    On peut observer les marques des crues majeures de la Loire à différents endroits de la ville d’Amboise (échelle de crue du parking de la Loire, sur les remparts rue Louis XII et rue Ambroise Paré, sur la pile du pont de l’Île d’Or ou encore sur le mur de l’église Notre-Dame-du-Bout-des-Ponts.
    Au XIXème siècle ont été érigés des dispositifs de protection contre ces inondations : digues, mur d’enceinte avec batardeaux, vannages de Château Gaillard, vannages de la confluence Loire / Amasse, tunnel de dérivation... La Ville d’Amboise a entamé un vaste programme de restauration de ces installations, afin d’assurer la sécurité publique.
  • Aujourd’hui, les services de l’Etat assurent une surveillance des cours d’eau. Une carte de vigilance crues représente le niveau de danger attendu dans 24 heures par tronçon de rivière selon des couleurs.
    Elle est consultable sur le site Internet Vigicrues

Le risque de mouvement de terrain

Géologiquement, Amboise est située à cheval sur une partie du coteau ligérien. Divers facteurs, dont l’érosion naturelle des coteaux, les infiltrations d’eau et le développement de la végétation, peuvent engendrer des instabilités au niveau des cavités et coteaux, et provoquer des failles et fissures dans la roche.
Ainsi, peuvent survenir des effondrements et affaissements de cavités souterraines, chutes de pierres et écroulement de masses rocheuses, ainsi que des glissements de terrain.
La connaissance des zones exposées à ces risques, de l’emprise des cavités souterraines, ainsi que des manifestations d’instabilités est indispensable à la gestion des risques.
Les secteurs à risques sont identifiés dans le Plan d’Exposition aux Risques (PER) de la commune, consultable au service urbanisme.
Il est recommandé aux propriétaires de caves et de coteaux de faire réaliser un diagnostic de stabilité de leur bien par le Syndicat Cavités 37.

Demander un diagnostic géologique :
Il est recommandé aux propriétaires de caves de faire réaliser un diagnostic de stabilité de leur bien. Le Syndicat Cavités 37, auquel la Ville d’Amboise est adhérente, propose des expertises géologiques contre une participation de 220 €.
Renseignements auprès des services techniques au 02 47 23 47 14.
http://cavites37.com/publications.
 

Le risque industriel

Amboise accueille depuis longtemps un grand nombre d’entreprises, dont certaines peuvent présenter des risques. Les établissements les plus dangereux sont soumis à une réglementation stricte et à des contrôles réguliers. C’est le cas de la société Lonza, située dans la zone industrielle de la Boitardière. Elle est classée SEVESO II en raison de son stockage d’hypochlorite de calcium et de di-isocianurate de sodium, qui peuvent entraîner une pollution de l’air et de l’eau.
Des études de dangers et études d’impact, ainsi que des dispositifs de sécurité spécifiques, des plans de secours et l’information préventive permettent de connaître et de réduire les risques.

Retour en haut de page